top of page

Besoin d'analyser et réduire les trajets de vos salariés ? 

Parlons-en !

Tout savoir sur la Sobriété Énergétique


Dernière mise à jour : le 5 juin 2023.


Vous pouvez orchestrer la sobriété énergétique en identifiant vos employés de terrain qui pourraient faire le même travail plus près de chez eux pour réduire leur consommation de carburant sur leurs trajets domicile-travail.


La Sobriété Énergétique c’est quoi ?


La sobriété énergétique consiste à réduire la consommation d’énergie en modifiant les comportements des individus et des organisations (ex: moindre usage de la voiture, isolation du bâti par des matériaux bio-sourcés, etc.). Ainsi, une société engagée dans la sobriété énergétique est amenée à remettre en question son mode vie, à repenser le fonctionnement de son économie, et à reconsidérer collectivement sa consommation énergétique.


On peut identifier 4 niveaux différents de sobriété selon l’ADEME :


  • La sobriété dimensionnelle :

Elle a pour but de mettre en cohérence la taille des équipements avec les besoins réels. Comme par exemple, adapter la taille et la puissance de nos modes de transports à la distance parcourue et au nombre d’usagers transportés,


  • La sobriété structurelle :

Elle consiste à optimiser l’organisation du territoire en rationalisant la consommation d’espace. Par exemple, favoriser la rénovation des logements en centre-ville plutôt que de créer des lotissements en périphérie, ou encore développer des réseaux de transports en commun, et des pistes cyclables;


  • La sobriété d’usage :

Elle consiste en une juste utilisation des équipements. Des gestes simples, comme éteindre l’éclairage public la nuit, limiter la vitesse sur certaines voies, permettent de réduire la consommation d’énergie et les émissions de polluants;


  • La sobriété conviviale :

Elle consiste à mutualiser les équipements et leur utilisation, comme le co-working ou le covoiturage pour les trajets journaliers


C’est pourquoi la sobriété énergétique représente un pilier dans la transition écologique, car elle permet de faire des économies d’énergie, de réduire les émissions de gaz à effet de serre, et de mettre en place des meilleures habitudes en adéquation avec les objectifs climatiques fixés par le gouvernement.


⚠️Cependant, la sobriété énergétique n’est pas à confondre avec l'efficacité énergétique ou encore la transition énergétique. En effet, ces termes font références à des enjeux différents.


L'efficacité énergétique : permet de consommer moins et mieux pour le même usage, en adaptant la source d’énergie et en jouant sur des gains énergétiques, pour une même utilisation.


La transition énergétique : désigne l'ensemble des transformations du système de production, de distribution et de consommation d'énergie effectuées sur un territoire dans le but de le rendre plus écologique. Ainsi, la sobriété énergétique est un outil de la transition énergétique.


➔ Mais la sobriété n’a pas pour autant à être associée à quelque chose de négatif. En effet, quand on évoque la sobriété, on pense souvent qu’agir de manière sobre c’est se priver, ou renoncer à se faire plaisir. Cette idée est challengée par le concept de sobriété heureuse.


La sobriété heureuse, qu’est-ce que c’est ?


La sobriété heureuse représente une alternative à notre manière de consommer, et nous invite à nous affranchir de nos habitudes matérialistes, en faveur d’un mode de vie plus simple, et centré sur les valeurs dites “essentielles”, comme l’écologie par exemple. Ainsi, au lieu de considérer que “l’on se prive” de quelque chose, on est invités à questionner si notre volonté d’acquérir est liée à un besoin, ou plutôt à une envie superflue, voire consumériste.



Pourquoi la sobriété énergétique est-elle si importante ?


Essentielle dans la lutte contre le changement climatique


La sobriété énergétique est devenue un enjeu vital dans un contexte où nous devons faire face à une triple crise économique, climatique, et énergétique. Elle constitue un pilier dans la mise en place de politiques écologiques efficaces pour lutter contre le changement climatique. En effet, le GIEC définit dans son rapport III les politiques de sobriété comme étant « un ensemble de mesures et de pratiques du quotidien qui évitent la demande en énergie, matériaux, sol et eau tout en assurant le bien-être pour tous dans les limites planétaires ». Ainsi, nous ne pourrons faire face à l’urgence climatique, sans appliquer une politique de sobriété dans nos sociétés actuelles.

Le rapport met en avant l’importance d’agir avant 2030, si nous voulons atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, dont le scénario prévoyait de limiter le réchauffement climatique à +1,5°C ou +2°C. Autrement, si nous dépassons ces objectifs, nous atteindrons un point de non retour à partir duquel les effets du climat seront de plus en plus invivables pour les populations et pour la planète entière. Cependant, les hausses et baisses de températures dans certaines régions du monde, et les événements climatiques de plus en plus extrêmes qui s'abattent sur la planète, montrent que ces effets sont déjà présents, et l’importance d’agir concrètement, maintenant.


Lire aussi : Scope 3,comment le calculer ?


A l’heure actuelle, nous ne pouvons plus garder le même mode de vie qui nous a amené à consommer à outrance, à émettre des tonnes de CO2 dans l’atmosphère, et à devenir dépendants des énergies fossiles. En effet, la situation actuelle avec l'Ukraine et la Russie, nous démontre que notre système n’est pas viable. En réduisant ses exportations de gaz vers l'Europe, la Russie a semé un vent de panique au sein des dirigeants européens qui craignent de manquer de gaz pour faire face à l’hiver. Par conséquent, les dirigeants se tournent vers d'autres types d’énergies fossiles, notamment le pétrole, une ressource dont l’exploitation se fait de plus en plus difficile, et qui contribue à la pollution des nappes phréatiques, de l’air, et du sol. Ainsi, au-delà d’être un sujet à la mode, la sobriété énergétique est un défi majeur que nous nous devons de relever afin de garantir un futur avec des conditions de vie supportables.



Focus sur la Mobilité


Ainsi, pour sortir de cette dépendance énergétique avec la Russie, il est nécessaire de gagner en sobriété, notamment dans le secteur de la mobilité. En effet, quand on parle de sobriété on pense souvent que celle-ci ne concerne que le changement de nos mauvaises habitudes, comme ne pas éteindre la lumière en sortant d’une pièce ou laisser l’eau couler. Pourtant, pour être efficace, la sobriété doit être appliquée dans tous les domaines qui composent notre société. Ainsi, selon Aurélien Bigo la sobriété s'applique sur quatre leviers concernant la mobilité :


  • La modération de la demande (ex : via la diminution des vacances lointaines à l’étranger) ;


  • Le report modal vers des modes moins intenses en énergie et moins carbonés tels que les modes actifs, le ferroviaire ou le fluvial ;


  • L’augmentation du taux de remplissage des véhicules, avec par exemple un fort potentiel sur les voitures via le covoiturage ;


  • L’efficacité énergétique dont font partie la réduction de la vitesse de circulation ou encore la réduction de la masse des véhicules.


💡En conclusion, la sobriété appliquée à la mobilité, c’est réduire les distances et non innover sur les modes de transport.


Ce que prévoit le scénario de l’ADEME :


Pour atteindre la neutralité carbone, l’ADEME met en avant l’importance d’engager des transformations importantes concernant notre façon de nous déplacer et d’envisager la mobilité. En effet, l’agence accentue à quel point il est primordial que nous réduisions les distances pour avoir accès à d’autres moyens de déplacement pour faire un trajet, telles que la marche ou le vélo, et éviter de devoir prendre la voiture. Ainsi, faire preuve de sobriété est la clé pour atteindre l'objectif de -26% de kilomètres parcourus. En effet, la demande en transport apparaît comme le principal facteur d’évolution des émissions de CO2, en raison de l’augmentation de la population, et de la hausse des kilomètres parcourus par personne. De ce fait, en privilégiant davantage la proximité, et en étant sobres dans nos déplacements, il sera alors possible de provoquer une baisse importante de la demande de mobilité.



Il existe quatre étapes selon 1km à Pied pour atteindre la sobriété dans la mobilité :


Étape 1 : Réduire le besoin de mobilité à la source = sobriété !


Étape 2 : Réduire la fréquence des trajets

  • Télétravail (Le plus possible)

  • Tiers lieux internes (établissements de terrain)

  • Tiers lieux externes


Étape 3 : Réduire l'usage de la voiture

  • Transports en commun

  • Marche et Engins de Déplacements Personnels (EDP)

  • Vélo / VAE


Étape 4 : Réduire l'impact des voitures

  • Covoiturage

  • Eco-conduite

  • Passage à l'électrique

Image représentant les 4 étapes pour atteindre le sobriété dans la mobilité selon 1km à Pied
Les 4 étapes pour atteindre le sobriété dans la mobilité selon 1km à Pied

Démobilité = Sobriété Heureuse


La sobriété dans la mobilité est donc aussi un excellent moyen d'améliorer notre qualité de vie, et n’est pas toujours synonyme de sacrifice. En effet, faire preuve de sobriété et encourager les Français à réduire leurs distances domicile-travail, est un projet porté par la start-up 1km à Pied, qui s’est donnée pour mission de réaffecter les employés de terrain d’entreprises multi-sites, sur un établissement plus proche de chez eux. Ainsi, sur les 45 clients analysés par l’entreprise, c’est 62% des salariés de leurs clients qui pourraient faire le même travail, plus proche de chez eux.



Des trajets plus courts c’est aussi:

  • Plus de temps pour voir sa famille

  • Plus de temps pour soi

  • Plus d’économies (de carburant, et donc d’argent)

  • Avoir un meilleur équilibre entre sa vie pro et perso

  • Moins de fatigue et de stress

  • Moins d'absentéisme au travail

  • Moins d’accident de la route

  • Moins d'embouteillages


Comment atteindre la sobriété énergétique dans les autres secteurs ?


Ce que propose l'État : le Plan Sobriété Énergétique


Devant l’urgence de la situation le gouvernement a décidé de mettre en place un Plan Sobriété Énergétique dans le but de faire face à l'accélération du changement climatique, de sortir de sa dépendance aux énergies, et de réduire de 40 % sa consommation d’énergie d’ici 2050. Le plan est porté par Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la Transition énergétique, et vise dans un premier temps à mobiliser le secteur public et les entreprises grâce à la mise en place de neufs groupes de travail interministériels. Ces groupes de travail vont permettre aux acteurs qui y participent de construire des plans d'action pour atteindre l’objectif fixé par le gouvernement, qui est de réduire de -10% la consommation d’énergie sur les deux prochaines années par rapport à 2019.


Ainsi, les premières recommandations de l’Etat pour atteindre la sobriété énergétique concernent :

  • Le chauffage qui doit être fixé à 19°C

  • Les outils de mesure, de suivi et de pilotage des consommations énergétiques

  • La gestion de l’éclairage

  • Les transports

  • La sensibilisation aux écogestes


La totalité du Plan Sobriété Énergétique sera présenté par le gouvernement le 6 Octobre, et concernera tous les secteurs, notamment celui du bâti.


La sobriété énergétique dans le Bâti :


En effet, la rénovation énergétique dans ce secteur constitue un enjeu majeur, et ne peut être ignoré, tant il occupe une part importante des consommations d’énergie finale en France. Selon, l’ADEME le secteur tertiaire représentait environ 15 % des consommations d'énergie finale en 2015. Ainsi, pour faire face au gaspillage énergétique très présent dans les branches commerces et bureaux, et faire des économies d’énergies, il est nécessaire d’entamer une démarche vers l’efficacité énergétique. Pour cela, l'ADEME propose une aide au financement d’un audit énergétique en industrie, pour identifier les gisements d'économies et les actions, qui vont permettre aux entreprises d’établir une stratégie énergétique pour améliorer leur performance.


Un audit énergétique vise à établir et à planifier un programme de travaux pour améliorer la performance énergétique du patrimoine bâti. Ainsi, faire un audit constitue une première étape pour atteindre la sobriété énergétique en entreprises, et peux être suivies par d’autres actions telles que :

  • La réalisation d’un diagnostic énergétique

  • L’Identification des actions d’économies d’énergie applicables aux équipements

  • La mise en place d’un système de management de l’énergie

  • L'amélioration des performances énergétiques en évitant les gaspillages


Mais de nombreuses actions peuvent aussi être entreprises par les propriétaires et les particuliers pour atteindre la sobriété énergétique, et consommer moins d'énergie dans leur logement comme :


  • Faire des travaux d'isolation (en isolant les combles, les sols et les mûrs par l’intérieur ou par l'extérieur)

  • Changer les fenêtres

  • S’habiller plus chaudement

  • Baisser la température moyenne

  • Baisser la température en journée quand on est absents

  • Débrancher l'électroménager

  • Éteindre les appareils et les prises multiples la nuit

  • Investir dans des appareils moins énergivores

  • Favoriser les ampoules basse consommation

  • Éviter de laisser les appareils en mode veille


La sobriété c’est aussi réduire la facture énergétique, en choisissant de changer l'énergie de sa maison en faveur des énergies renouvelables (EnR). En effet, en parallèle de la sobriété, il existe d’autre sources d’énergie en développement, mais qui ne pourront pas remplacer à ISO-consommation les énergies fossiles:


  • La Biomasse : permet de fabriquer de l’électricité grâce à la chaleur dégagée par la combustion de matières végétales et animales (bois, végétaux, déchets agricoles, ordures ménagères organiques, lisier d’animaux…) ou du biogaz issu de leur fermentation.


  • La Géothermie : recouvre diverses technologies radicalement différentes, mais qui exploitent toutes la chaleur de la croûte terrestre.


  • Le Solaire : permet de produire soit de la chaleur, soit de l’électricité à travers différents procédés de captation : photovoltaïque, thermique et thermodynamique. En France, le procédé le plus utilisé est celui du solaire photovoltaïque.


  • L'Éolien : convertit l’énergie du vent en énergie électrique.


  • L’Hydraulique : l’énergie mécanique de l’eau est utilisée pour actionner des turbines qui la convertissent en énergie électrique.


image représentant la répartition en pourcentage de l'utilisation des énergie renouvelable en France
Source SDES

Ainsi, de nombreuses solutions existent pour atteindre la sobriété énergétique, et une en particulier, résonne parfaitement avec les récents objectifs annoncés par le gouvernement.


Ce que propose 1km à Pied :


En effet, la solution proposée par 1km à Pied, fait écho à l’annonce de la Ministre de la Transition énergétique:


« Ma priorité, c’est que l’État soit exemplaire en la matière. À court terme, ma conviction est qu’il faut s’attaquer aux économies d’énergie en matière de mobilité des agents : c’est le premier facteur d’émissions de l’État (pour près de la moitié). Le secteur privé, les grands opérateurs et les grandes entreprises ont aussi leur rôle à jouer. Nous devons trouver des solutions secteur par secteur, des solutions adaptées à tous. »


- Agnès Pannier-Runacher


La mobilité des agents est un enjeu majeur, dans la transition énergétique, et la transition écologique, c’est pourquoi 1km à Pied pourrait fournir une des clés nécessaires à la réalisation des objectifs du gouvernement.



1km à Pied, un allié de la sobriété

​Expert en Mobilité et gestion des trajets domicile-travail, 1km à Pied est la solution RH qui vous permet de réaliser des économies d’énergie en matière de mobilité des agents. En effet, nous réalisons vos diagnostics mobilité, vos plans mobilité employeur, et la réaffectation géographiques de vos employés, pour vous aider à devenir, à votre tour, acteur de la sobriété. Il vous suffit de charger votre fichier RH anonymisé sur la plateforme sécurisée 1km à Pied et vous obtenez en 48 heures un audit mobilité personnalisé aux besoins de votre entreprise :

  • Un diagnostic des trajets domicile-travail de 100% de vos salariés,

  • Un plan de mobilité employeur qui vous permettra de réduire significativement votre empreinte carbone,

  • L’impact environnemental, et le coût des trajets domicile-travail de votre entreprise,

  • Les économies réalisables en termes de distance, de temps et d’argent au niveau des employés qui pourraient être réaffectés.



Contactez-nous par téléphone au :

03 68 78 04 49



A très vite !

L'équipe 1km à Pied





Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page