top of page

Besoin d'analyser et réduire les trajets de vos salariés ? 

Parlons-en !

Comment améliorer la marchabilité ?


4 Etapes pour améliorer la marchabilité


1. Quelle est la part modale de la marche suivant les types de trajets ?


Selon l'enquête de mobilités des personnes réalisée par le SDES, la marche à pied est un mode de déplacement encore peu développé, là où la voiture reste le principal mode de transport des français.

Quand on s'intéresse de plus près à la structure des déplacements, on se rend compte que le trajet que l'on effectue le plus et qui structure tous les autres déplacements est le trajet Domicile Travail. On observe que la moyenne des trajets à pied peine à dépasser les 9 % lorsque les trajets en voiture représentent plus de 72 % des trajets en tout.

Domicile-Travail et Travail- Domicile

Domicile - Affaires et Affaires - Domicile

Domicile - Ecole et Ecole - Domicile

Mode Secondaire

Ensemble

🚶 Marche à Pied

9,36 %

26,55 %

37,58 %

21,45 %

23,70 %

🚲 Vélo

3,10 %

2,89 %

2,40 %

1,84 %

2,69 %

🚌 Transport en Commun

12,33 %

5,84 %

28,07 %

8,13 %

9,25 %

​🚗 Voiture

72,50 %

63,55 %

31,66 %

66,31 %

62,81 %

​🏍️ 2 roues motorisés

2,12 %

0,91 %

0,29 %

1,17 %

1,10 %

🛴 Autre

0,59 %

​0,26 %

0,00 %

1,10 %

0,45%

Total

100 %

100 %

100 %

100 %

100 %

2. La marche en terme de durée et de distance


On peut se rendre compte que les trajets les plus accessibles à pied sont les plus courts: moins de 1 km (0,952 km) en moyenne et donc ceux qu'on peut faire rapidement, généralement en moins de 15 minutes (14,4 minutes).

🚶Marche à Pied

🚲 Vélo

🚌TeC

​🚗 Voiture

🏍️ 2 roues motorisés

🛴 Autre

Ensemble

Distance moyenne par déplacement (en km)

0,952

3,132

11,815

11,346

12,053

14,913

8,729

Temps moyen par déplacement (en minutes)

14,4

18,0

42,0

19,5

24,2

24,4

20,4


3. Pourquoi faut-il réduire les distances Domicile Travail ?


Pour augmenter la part modale de la marche, il ne suffit pas de faire une étude de marchabilité pour améliorer les conditions d’accessibilité des routes et l’état des infrastructures. Il faut également réduire drastiquement des millions de trajets Domicile Travail pour que plus d'actifs puisse effectivement basculer sur la marche.



4. Comment réduire les distances Domicile Travail ?


Plusieurs possibilités pour réduire les trajets pendulaires :

  • Aider les salariés à se loger autour de l’entreprise

  • Alerter les habitants quand un poste s’ouvre dans leur quartier car avec les recrutements sur internet, les personnes les plus proches ne sont parfois pas au courant.

  • Aider les employés de terrain à être mutés sur un site de leur employeur plus proche de chez eux dans le cadre d’employeurs multisites comme les collectivités, les services publics, le retail, la santé, les EHPAD, le BTP, l'hôtellerie restauration etc… C’est la mission de notre plateforme 1km à Pied avec le module de réaffectation ou d’échanges des salariés.


En améliorant le dispatch de salariés d’entreprises multi-sites et en mutant des millions d’employés plus proche de chez eux, la part modale de la voiture va diminuer et laisser sa place à des modes de transport plus doux, comme le vélo et la marche.





En quoi consiste une étude de marchabilité ?


La marchabilité, ou “ walkability “ pour nos voisins d'outre Atlantique, désigne la capacité d’une ville à adapter correctement son territoire pour que les piétons circulent librement et sans danger dans ses rues. De nombreux critères peuvent être pris en compte dans le calcul de la marchabilité d’un territoire :

  • La largeur et l’état des trottoirs ;

  • Eclairage suffisant la nuit ;

  • Sentiment d’insécurité ;

  • Accessibilité aux personnes à mobilité réduite et aux poussettes ;

  • Design ;

  • Propreté de la chaussée et des trottoirs ;

  • etc.

Autant de facteurs que les communes doivent étudier par les communes pour lancer du bon pied l’aménagement de l’espace urbain.



Quels sont les enjeux d’une étude de marchabilité ?


1. Pour les communes


Il existe déjà de nombreux paramètres qui aident les villes à se distinguer les unes des autres et permettent aux administrés de comparer la qualité de vie entre deux communes. Pourtant la pratique de l’étude de marchabilité traîne encore les pieds et peine à séduire les élus locaux, qui favorisent l’accessibilité à vélo comme étude de mobilité douce et durable.


Alors que la marche reste le moyen de transport le plus accessible en théorie, si aucun aménagement n’est fait, sa pratique peut vite relever du véritable défi. Problèmes de pollutions sonores, particules fines, insécurité accrue dans certains quartiers, présence de déchets sur les trottoirs, portions de ligne à grande vitesse … autant d’obstacles qui peuvent empêcher ou décourager les usagers à se déplacer à pied. Faire un constat des aménagements à réaliser met en lumière les problèmes de vétusté de l’espace public, de segmentation de l’espace, voire de discrimination spatiale mais surtout de l’ampleur des travaux à réaliser.


Alors que les bienfaits de la marche sont reconnus depuis longtemps, la France traîne encore des pieds et peine à rattraper son retard. En comparaison, les Etats-Unis misent sur la marche et une analyse de son territoire pour régler des problèmes de surpoids et d’obésité dans des quartiers à faible indice de marchabilité.



2. Pour les piétons

La santé

La crise sanitaire des dernières années nous a amené à repenser beaucoup d'aspects de nos vies. Déménager à la campagne ou en province, changer notre alimentation, nos priorités, profiter de la vie en extérieur… tant de choses qui font que notre manière de vivre a évolué. On constate que les modes de transport ont également évolué plus rapidement à cause du covid, soit pour éviter les endroits clos avec des centaines de personnes comme les lignes de RER surchargées, soit pour profiter du trajet pour aller au travail et sortir du confinement. Alors que le confinement national, nous a montré la nécessité de sortir et de nous aérer l’esprit, la marche, activité sportive douce, renoue avec ses admirateurs et séduit de nouveau.


Si les messages publicitaires du gouvernement sur l’importance de manger sainement et de bouger pour notre santé sont bien ancrés dans la tête de tout un chacun, les bienfaits de la marche peuvent parfois être méconnus du grand public. Des études ont montré que la pratique d’une activité physique quotidienne de 30 minutes minimum, suffisaient pour :

  • Diminuer de 25 à 30 % le risque de faire un infarctus du myocarde

  • Diminuer les risques de faire un AVC

  • Diminuer les risques d’être sujet au diabète de type 2.



Marcher dans un environnement plus serein


Marcher est une bonne activité physique douce accessible aux aînés comme aux enfants, pourtant il n’est pas toujours facile de se déplacer. L’étude de marchabilité a pour but ultime de favoriser et d’aider les populations à reprendre possession des rues et gagner du terrain sur les voitures. Pour repartir du bon pied, les mairies peuvent limiter les vitesses de circulation ou rendre des rues piétonnes par exemple. De nombreuses mesures peuvent être prises pour rendre les rues plus sécurisées et plus accessibles pour tous. Des rues plus favorables aux piétons, ce sont aussi des rues moins polluées où il fait bon vivre et sans aucune pollution sonore ou d'émissions de CO2 dans l’atmosphère qui vous empêche de respirer. Les quartiers où la pratique de la marche est valorisée sont donc des quartiers plus respectueux de ses habitants, de l’environnement et très appréciés de leurs habitants.



Marcher, c’est faire des économies


Pas de contrôle technique, de pleins d’essence au prix exorbitant, de guidon à changer ou d’assurance à souscrire pour se déplacer en marchant. Une bonne paire de chaussures suffit pour partir du bon pied et se rendre où vous le souhaitez !



Quel est le bon moment pour réaliser une étude de marchabilité ?


Il n’existe pas de mauvais moment pour réaliser une étude de marchabilité cependant il y a des opportunités à ne pas manquer lors :


1. De la réalisation d’un plan de mobilité :

2. D’un déménagement d'entreprise lors de l'étude d'impact du déménagement


3. De l'étude d’implantation de l'entreprise sur un nouveau site.



Comment bien réaliser une enquête de marchabilité ?


Pour réaliser une enquête de marchabilité il faut procéder par étape.


1. Définir des critères


Il n’existe pas de critères préétablis pour réaliser correctement une étude de marchabilité mais plus il y a de critères spécifiques plus l’étude sera détaillée et fiable.


2. Choisir un panel pour votre étude de marchabilité


Le panel d’une étude est un facteur important à prendre en compte. Pour faciliter votre collecte d’informations ne privilégiez pas le micro-trottoir mais cherchez plutôt à interroger des populations avec des similitudes de profils :

  • Les marcheurs rencontrés sur place lors d'une étude de terrain

  • Les habitants du quartier

  • Les salariés qui viennent travailler dans le quartier

  • Les agents qui viennent travailler dans le quartier


Pourquoi choisir de réaliser un plan de mobilité plutôt qu'une étude de marchabilité ?


Image Plan Mobilité

Pour compléter votre étude de marchabilité, le bureau d'étude mobilité 1km à Pied et sa solution de diagnostic mobilité automatisée permet de mener une data analyse des trajets des salariés des entreprises du secteur afin de comprendre pourquoi la majorité d’entre eux ne peut pas venir à pied.

La data analyse permettra d’identifier les employés à moins de 2 km qui pourraient pourtant faire le trajet à pied en moins de 25 minutes.


Notre data analyse permet de cibler des entretiens individualisés avec des salariés qui :

  • Se rendent au Travail à pied et les interroger sur la qualité de leur parcours,

  • Utilisent leur voiture et les raisons qui font qu’ils choisissent ce mode de transport et pas un autre.

L'étude de marchabilité est un bon moyen pour faire un bilan de l'accessibilité et la sécurité des rues, cependant elle exclut toute une partie majoritaire de la population qui ne se déplace pas à pied, et qui est donc par définition incomplète. C'est pourquoi notre équipe experte en audit mobilité vous recommande de faire également un plan de mobilité inter-entreprises de la zone à étudier.


Le plan de mobilité est une solution RSE qui donne la parole aux employés de terrain quant à leurs habitudes de mobilité pour les déplacements Domicile Travail, qu'ils viennent en voiture, à pied ou à vélo.


Votre plan mobilité est réalisé en 48H et fonctionne en deux étapes seulement :

Etape 1 : La data analyse de votre fichier RH

Étape 2 : L'envoi de l'enquête aux employés identifiés potentiel marcheur.



📞Contactez-nous par téléphone : 03 68 78 04 49


Simulez vos économies en fonction du nombre de salariés que vous employez, de vos sites, de votre secteur d'activité et visualisez le coût de l'absentéisme dans votre entreprise !


A très vite !


L'équipe 1km à Pied















Comments


bottom of page